Élections régionales dans l’arrondissement de Namur : Une liste de militant.e.s et citoyen.ne.s engagé.e.s pour porter la transition écologique et solidaire

Toutes les semaines, des milliers de jeunes manifestent pour que les gouvernants prennent enfin leurs responsabilités en matière de politique climatique. Leurs parents et grands-parents ne sont pas en reste : le 2 décembre dernier, 75.000 personnes, tous âges confondus, défilaient à Bruxelles. Ils étaient aussi nombreux le 27 janvier.Ce message sera au cœur de la campagne électorale et résonne tout particulièrement au sein d’Ecolo, qui porte ce combat depuis des décennies.

Durant cette législature, le Gouvernement wallon a pourtant conduit une action tout à fait insuffisante face aux enjeux écologiques, quand il n’allait pas tout simplement à contre-sens, en démantelant certains acquis ou en poursuivant des politiques anti-écologiques. Il est temps d’agir plus et plus rapidement pour le climat.
En même temps, la pauvreté augmente et les inégalités s’accroissent, mettant en relief l’enjeu de la solidarité dans notre Région.

Des pratiques politiques inadmissibles ont également été mises au jour, conduisant à affaiblir encore la confiance de la population dans ses institutions.

Face à ces impasses, il est également temps de changer de cap.
Ecolo entend proposer une alternative et construire des solutions avec les citoyens.
Dans l’arrondissement de Namur, comme ailleurs en Wallonie et à Bruxelles, les résultats des élections communales et provinciales ont été particulièrement enthousiasmants, traduisant une volonté de changement de la part d’un nombre grandissant d’habitants.

Portés par cette confiance et conscients de la responsabilité que cela représente, nous comptons bien mettre en œuvre, à l’issue des élections du 26 mai prochain, nos projets à l’échelle européenne, au niveau fédéral et, pour ce qui nous concerne aujourd’hui, à la Région wallonne et à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Concrètement, dans une dynamique d’équipe avec les écologistes du Sud namurois, nous espérons retrouver un 2ème siège au Parlement de Wallonie, afin de pouvoir davantage peser sur le cours des choses et mettre en œuvre la transition écologique et solidaire.

Engagé.e.s ensemble pour la transition écologique

La Wallonie dispose d’un cadre naturel de qualité, mais globalement l’état de l’environnement est très préoccupant : la qualité de l’air ou des sols se dégrade ; la biodiversité s’effondre ; le défi du climat est existentiel.
Le modèle dominant encourage l’alimentation industrielle.
Le système de mobilité fondé sur le tout à la voiture montre toutes ses limites et la congestion ne cesse d’augmenter.
Il y a urgence environnementale !

Ecolo propose une alliance pour la transition écologique, visant à répondre aux enjeux du climat, de la biodiversité, de l’alimentation et de la mobilité.
Concrètement, il s’agit notamment de

  • organiser le respect par le Gouvernement des objectifs contraignants en matière de climat dans toutes les décisions politiques ;
  • développer une mobilité partagée et douce en interdisant la construction de nouvelles infrastructures routières d’envergure et en investissant massivement dans l’offre de transports en commun (horaires, lignes express, gratuité ciblée, …) et de véhicules partagés, dans l’infrastructure vélo et les centrales de mobilité (cf. Mobilsem) ;
  • améliorer la qualité de nos assiettes et de la santé en favorisant l’agroécologie, l’alimentation durable, les circuits courts et bio, soutenant ainsi l’emploi local ;
  • mettre en place une stratégie « biodiversité à 360° » en créant 1000 ha de réserves naturelles par an et viser le zéro-pesticides.

Engagé.e.s ensemble pour les solidarités et la réduction des inégalités

Les politiques actuelles ont augmenté la fracture entre les riches et les pauvres, et entre les deux, c’est la classe moyenne qui trinque pour toute le monde.

Ecolo veut apporter des solutions concrètes pour une Wallonie plus solidaire, à commencer par le logement : nous entendons augmenter l’offre en logements publics et l’aide à l’isolation ; nous voulons systématiser l’approche « Housing first » et soutenir les projets innovants, comme l’habitat léger qualitatif.

Les solidarités tout au long de la vie commencent dès la petite enfance : nous voulons augmenter le nombre de places dans les milieux d’accueil, accessibles financièrement, dans chaque commune.

Il convient également de rendre abordables les activités extrascolaires par un financement régional.
La solidarité c’est aussi favoriser le développement de « maisons médicales au forfait », avec pour priorités les quartiers fragilisés et les zones rurales exposées au contexte de pénurie, et prendre en compte les besoins territoriaux dans l’organisation des soins de santé.

Enfin, pour épauler nos aînés, Ecolo veut développer une assurance autonomie ; elle ne peut pas reposer sur une taxe forfaitaire, mais doit être financée selon les capacités contributives de chacun.

Engagé.e.s ensemble pour l’économie, l’emploi et la formation

Ecolo propose de développer une Alliance Emploi-Environnement «Isolation» et « Energies renouvelables » afin d’avancer progressivement vers 100 % d’isolation et 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2050, tout en créant des emplois verts et en réduisant la facture des ménages.

Ecolo veut aussi rendre l’économie wallonne circulaire en favorisant :

  • les processus de production bas carbone ;
  • le zéro déchet ;
  • les circuits courts ;
  • les clauses environnementales dans les marchés publics ;
  • l’assainissement des friches industrielles ;
  • la réduction planifiée de l’usage des plastiques.

La Wallonie doit aussi approfondir ses efforts en matière de formation :

  • en renforçant l’offre ;
  • en diversifiant les places de stages ;
  • en instaurant des incitants pour les nouveaux métiers ;
  • en organisant l’accompagnement des jeunes par des travailleurs expérimentés via les « emplois tandem ».

Ecolo juge également primordial que l’enseignement technique et qualifiant soit revalorisé pour que ces filières soient de vrais choix de vie.

Engagé.e.s ensemble pour assainir les pratiques politiques

Ecolo estime urgent et fondamental de restaurer la confiance à l’égard des institutions et veut renforcer le décumul des mandats et dépolitiser les recrutements dans la fonction publique et les structures publiques pour privilégier les procédures objectives et impartiales.

Ecolo entend également accroître la transparence des pouvoirs publics à l’égard des citoyens et enfin mettre sur pied la Commission de déontologie et d’éthique.

Ecolo souhaite aussi donner plus de pouvoir aux citoyens, en multipliant les panels tirés au sort et les budgets participatifs, en organisant des consultations populaires à l’échelle de la Wallonie et en facilitant les consultations populaires locales.

Nos candidat.e.s

Nous nous sommes réunis aujourd’hui au-dessus du Confluent qui symbolise la diversité de notre arrondissement autant que de la Wallonie, avec la Meuse et la Sambre, au cœur de la ville, mais aussi avec un regard sur nos campagnes.
Nous voulons aujourd’hui vous présenter notre liste qui est une liste de militant.e.s et de citoyen.ne.s engagé.e.s dans la société, chacun.e à sa manière.

  • Des candidats d’un grand nombre de nos communes bien sûr, issus des villes et de la ruralité, couvrant le territoire namurois et ses réalités multiples ;
  • Neuf élus locaux et des citoyen.ne.s engagé.e.s autrement dans la société (enseignement, vie associative, entrepreneuriat, …) ;
  • Des indépendants, des salariés, des fonctionnaires ;
  • Des travailleurs dans le secteur marchand, dans le secteur non-marchand et dans le secteur public ;
  • Des personnes qui créent de l’emploi ;
  • Des personnes qui travaillent dans les métiers du cœur ;
  • Deux ancien.nes président.e.s de CPAS et deux nouveaux échevin.e.s ;
  • Un retraité actif et une étudiante ;
  • Des personnes expérimentées ou engagées notamment dans les domaines de la jeunesse et de l’enfance, de la solidarité ou de l’écologie et de l’environnement.

 

Stéphane HAZEE
Tête de liste
Namur – 44 ans
Chef de groupe Ecolo au Parlement de Wallonie, député à temps plein

 

 

Valérie DELPORTE
2ème effective
Sombreffe – 51 ans
Employée administrative dans le secteur social
Conseillère communale

 

 

Thibaut JACQUET
3ème effectif
Fosses-la-Ville – 49 ans
Chef d’entreprise en économie sociale dans le secteur de la valorisation des déchets

 

 

Laetitia FAIN
4ème effective
Gembloux – 34 ans
Conseillère en insertion socio-professionnelle

 

 

Arnaud DEFLORENNE
5ème effectif
Gesves – 47 ans
Gérant d’une société informatique
Conseiller CPAS

 

 

Béatrice MINNE
6ème effective
Eghezée – 36 ans
Cheffe éducatrice au sein d’un service d’aide et d’accueil à l’enfance
Conseillère communale

 

 

Christine HALUT
7ème effective
Namur – 65 ans
Pédiatre
Conseillère communale

 

 

Bénédicte ROCHET
1ère suppléante
Mettet – 42 ans
Historienne et chargée de cours
Conseillère communale et provinciale

 

 

Jean-Luc REVELARD
2ème suppléant
Sambreville – 60 ans
Employé dans le secteur bancaire
Conseiller communal

 

 

Laure VAN MELLO
3ème suppléante
Andenne – 41 ans
Vétérinaire

 

 

Bernard DUBUISSON
4ème suppléant
Profondeville – 45 ans
Expert en simplification administrative
Échevin

 

 

Rachelle VAFIDIS
5ème suppléante
La Bruyère – 35 ans
Infographiste
Echevine

 

 

Philippe DEFEYT
6ème suppléant
Namur – 66 ans
Economiste

 

 

Romane MARCHAL
7ème suppléante
Namur – 20 ans
Etudiante
Conseillère communale

Share This