L’écho du Conseil

Retrouvez toutes les informations officielles sur le Conseil communal gembloutois en vous rendant sur le site de la ville de Gembloux.

Conseil du 11 septembre 2019

Ce soir, au Conseil communal de Gembloux, nous avons pu entendre Isabelle Groessens, Présidente du CPAS, en charge du Logement au sein du Collège communal, sur la Déclaration de Politique du Logement. 🏠 L’occasion d’entendre une série de constats : comme le taux de logement public qui est de 3,1% à Gembloux, alors qu’il est de 3,90% en Wallonie et 6,80% à Namur ou le délai d’obtention d’un logement public qui est de 1.023 jours (presque trois ans)
Une série d’idées et de défis émaillent cette déclaration (par ailleurs, structurée en 4 axes):
-réunir régulièrement les acteurs communaux, associatifs, régionaux, police et pompiers; 👥🚒🚓
-réaliser un baromètre de la situation du logement; 💹
-lutter contre le morcellement des logements, contre l’insalubrité (un engagement d’un agent est en cours: pour réaliser les visites) 🛂
-diversifier les habitats (partagés, intergénérationnels) et accompagner les nouvelles formes d’habitats (légers, alternatifs) 🎪
-lutter contre l’inoccupation des logements 🕸
-promouvoir l’efficacité énergétique des logements 🌍
-utiliser la grille indicative des loyers. 💸
L’enjeu du logement à Gembloux, est donc important, pour garder un accès à tous.

De manière à favoriser la mobilité douce à Gembloux, grâce au travail de Gauthier le Bussy, notre Échevin de la Mobilité:
-liaison cyclo-piéton entre le Centre sportif de l’Orneau et l’Avenue de la Faculté;🏃🚲
-subvention à l’asbl ProVelo pour accompagner les enfants à passer un «brevet» pour apprendre à rouler à vélo en sécurité ; 🚴
-mise en place d’un Sens Unique Limité en test dans la rue Théo Toussaint. 🚧

Conseil du 31 juillet 2019

Changements en vue pour le stationnement à Gembloux🅿️

Ce soir, le Conseil communal a voté deux modifications importantes du règlement de stationnement qui sera valable dès l’approbation par la Wallonie (dans le courant du mois de septembre).
Ces changements représentent clairement un soutien aux commerces de la Ville.

Bientôt une heure de stationnement gratuite le samedi !
Réduction de la période de stationnement contrôlé : plus de contrôle après 17h !

Et n’oubliez pas de lire aussi les posts relatifs aux avancées « vélo » 😉

Plus d’infos ci-dessous :

Une heure gratuite le samedi

Une fois le règlement validé et les horodateurs reprogrammés, les visiteurs/ clients pourront bénéficier d’une heure gratuite de stationnement le samedi dans les zones payantes du centre-ville et de la gare.

Pour bénéficier de cette heure gratuite, vous devrez simplement prendre un ticket à l’horodateur en introduisant votre numéro de plaque. Si vous souhaitez stationner plus d’une heure, vous bénéficierez toujours de cette heure en payant le temps supplémentaire que vous souhaitez à l’horodateur.

Plus de contrôle après 17h (du lundi au samedi)

La période de stationnement payant en voirie sera à l’avenir de 9h à 17h et non plus de 9h à 18h. Vous pouvez donc faire une petite course en fin de journée sans vous soucier du stationnement payant !

N’oubliez pas : dans les zones payantes, vous devez toujours prendre un ticket à horodateur même pour bénéficier d’une période de gratuité (15 minutes du lundi au vendredi et 1 heure le samedi). La majorité des automobilistes qui se voient réclamer des redevances n’ont tout simplement pas mis de ticket… Attention, pas de modifications pour les zones bleues qui restent contrôlées de 9h à 18h.

Le parking le moins cher… ?

C’est le parking gratuit ! Si vous êtes à pied, à vélo ou en bus, vous le savez pertinemment. Si vous êtes automobilistes, rappelez-vous qu’il existe de nombreux parkings gratuits à votre disposition près des commerces du centre-ville. Ces différents parkings représentent au total plus de 350 places de stationnement.

Conseil du 19 juin 2019

Ce mercredi soir à Gembloux, un Conseil communal avec un ordre du jour très chargé (durée inhabituelle de 4h15 !), avec de gros points:
1/ Adoption du Plan Stratégique Transversal par la majorité Bailli-Ecolo, avec notamment:
– Nouer un dialogue avec les agriculteurs, citoyens et autorités
– Réaliser un travail social de proximité, en rue, dans le Centre
– Favoriser l’accessibilité des services dans les villages
– Introduire un permis de végétalisation pour faciliter la mise au vert des espaces
– Revoir le Plan Énergie Action Durable : la Ville ne doit pas seulement sensibiliser, mais aussi être acteur dans la transition énergétique
– Mettre en valeur du patrimoine local, notamment le Beffroi, qui est mis en lumière.

2/ Engagement de la Ville dans le projet Green Deal, pour les cantines durables: concerter entre les acteurs suivants, la Faculté, les écoles (supérieures, secondaires et fondamentales), les agriculteurs. Des rencontres sont prévues pour faire un plan. Le dossier est porté par Laurence Dooms.

3/ Présentation du Périmètre de Remembrement urbain (PRU) de la Gare à Gembloux par le bureau d’études du BEP:
– la Ville se dote d’un outil auquel les promoteurs immobiliers devront se référer pour bâtir les immeubles du quartier;
– ce PRU fixe la trame structurante du quartier, avec des voiries végétalisées, qui laisse la place aux mobilités douces (dites «actives») et un parc central (autour du bâtiment de la banque Crelan), des espaces publics de qualité ;
-prise en compte des comportements novateurs et écologiques: limiter l’usage de voitures, poubelles numérisées collectives, habitats co-living, etc.
– éléments architecturaux: c’est lors des demandes de permis que la Ville et la Région devront donner le ton d’un style architectural conforme aux ambitions climatiques, écologiques et sociales. Dossier porté par Gauthier le Bussy.

4/ Accord pour mettre à disposition un bâtiment de la Ville au Collectif Gembloux Hospitalière, qui organise avec une centaine de bénévoles, des repas, de l’accueil, de l’hébergement d’urgence des personnes migrantes qui passent par Gembloux. Un geste certes modeste qui fait la différence, et améliore la dignité et augmente notre humanité. Intervention de Laurence Nazé.

5/Présentation du compte 2018 et de la première Modification budgétaire de 2019. L’occasion de rappeler que les taxes et additionnels communaux à Gembloux ne sont pas plus élevés que la moyenne régionale. Présenté par Gauthier le Bussy.

En avant, pour plus de dignité humaine, de transition écologique et du travail de fond en perspective! 👍🌿🌍

Conseil du 22 mai 2019

Ce mercredi ce soir, nous avons eu un conseil communal dense en matières sociales et économiques. Pour le volet social:
– l’adoption du Plan de Cohésion sociale, qui a notamment pour objectif de réduire les pauvretés à Gembloux. Et comme l’a dit Philippe Grevisse, «en matière de travail social, l’ouvrage est souvent à remettre sur le métier»
– l’adhésion à l’Agence Immobilière Sociale 🏠 dont le travail de reprise de contact a été réalisé ces derniers mois par Isabelle Groessens, dans le cadre de ses attributions d’Échevine du Logement. Une bonne nouvelle pour répondre aux besoins importants de logements sur le territoire !
Pour le volet économique, notamment l’adhésion à la charte de la monnaie locale 💰 Orno, qui favorise les échanges économiques locaux et soutient le commerce local, mais aussi permet de soutenir la transition. Ce projet de partenariat avec la Ville est porté par Gauthier le Bussy
De grands débats entre majorité et opposition.

Conseil du 24 avril 2019

Ordre du jour du Conseil communal

Où est-il pertinent d’accepter de nouveaux commerces sur le territoire gembloutois ? Lesquels ? Avec quelles balises ?

Le Conseil communal de Gembloux a décidé lors de la séance de ce 24 avril 2019 de se lancer dans un schéma communal de développement commercial. Le Conseil a approuvé le cahier des charges et le marché public sera lancé prochainement.

Au fait, un « Schéma communal de développement commercial – SCDC », de quoi s’agit-il ?

Sur base d’un diagnostic complet, c’est un outil d’orientation et d’aide à la décision qui a une portée juridique pour motiver l’octroi / refus de permis d’implantations commerciales en bonne intelligence avec les autorités wallonnes qui auront été associées au processus.

C’est évidemment un travail important qui prendra des mois. Suite au prochain épisode…

(illustration trouvée sur internet… relative au commerce namurois 😉)

Pour les curieux souhaitant en savoir plus, je vous invite à parcourir ce petit ‘copié-collé’ ?

• La Ville de Gembloux souhaite mener une réflexion globale sur son territoire dans un souci de développement harmonieux et équilibré de l’activité commerciale et plus largement, de l’activité économique gembloutoise.
• Sur le plan commercial, Gembloux dispose d’atouts de par sa position centrale, sa croissance démographique, sa connectivité et ses flux de circulation, ce qui est propice au développement d’activités, notamment commerciales. Les commerces existants doivent assurer leur viabilité et renforcer leur attractivité face aux réalités économiques, à l’émergence du commerce en ligne, à la concurrence des noyaux commerciaux intra-communaux et au-delà des limites communales, à la présence de Louvain-la-Neuve et de Namur à moins de 20 km et au changement de mode de consommation des consommateurs. En outre, les commerces de proximité dans les villages doivent se battre pour subsister. Les commerces doivent se repositionner pour assurer leur viabilité et renforcer leur attractivité.

 Une réflexion sur l’avenir commercial du territoire (à court, moyen et long terme) s’avère dès lors nécessaire afin que le développement de la Ville se fasse de manière harmonieuse
 Le marché porte sur la désignation d’un prestataire qui se verra confier la mission de réaliser un schéma communal de développement commercial au sens des articles 16 et suivants du Décret sur les Implantations commerciales. Ce schéma de développement commercial, qui se présentera sous la forme d’un rapport circonstancié, se devra d’être un outil stratégique de réflexion, d’analyse prospective et de conseils, permettant aux autorités communales :

– d’avoir entre les mains un diagnostic de l’état du commerce sur l’ensemble du territoire communal ;
– de disposer d’une vision claire et objective des potentialités de développement commercial du territoire communal (représentativité dans les différents secteurs, suroffre et sous offre,…) ;
– d’obtenir des pistes d’actions concrètes à suivre et/ou à proposer sur le long terme, notamment en vue de pérenniser une fonction commerciale forte au centre-ville ;
– de disposer d’un réel outil d’aide à la décision (notamment en termes d’implantations commerciales mais aussi de réaffectation d’éventuelles friches commerciales) et à la planification en matière de développement commercial.
Au vu du contexte actuel, le SCDC devra également prendre en considération les points suivants :
– Le développement de nouveaux projets immobiliers (PRU gare, projet de revitalisation urbaine sur le site de l’ancien Hôtel des Voyageurs, etc.)
– Le commerce de proximité, l’économie circulaire, les circuits-courts favorisant les producteurs locaux,…

Conseil du 27 mars 2019

Ordre du jour du Conseil communal

Ce mercredi soir, au Conseil communal, notre Présidente du CPAS, Isabelle Groessens, a présenté la Déclaration de politique sociale et le budget. Une «première fois» réalisée avec brio !

Remarquons notamment :

– l’Etat des lieux de la précarité, avec la participation des bénéficiaires (écouter leur voix);
– la politique d’inclusion sociale, via l’insertion socio-professionnelle;
– l’attention portée à tous, notamment dans le cadre de Gembloux hospitalière.

 

Par ailleurs, l’équipe du Centre culturel nous a dévoilé le nouveau nom et le nouveau logo : Atrium 57. De manière à attirer plus de Gembloutois dans une offre culturelle riche et diversifiée.

A côté de cela, différents points ont été abordés : pension complémentaire du personnel, plan de cohésion sociale, aînés, petite enfance, etc.

Conseil du 27 février 2019

Ce soir, conseil communal à Gembloux, durant lequel il a beaucoup été question des écoles !
D’abord, la présentation de la construction d’une nouvelle école dans le village de Beuzet : bâtiment très basse énergie, chaudière basse énergie, parking vélo, possibilité de placer des panneaux solaires photovoltaïques.
Puis, projet d’installation d’une yourte à l’école de Mazy : chouette manière de se reconnecter à la nature … et question de l’occupation de l’espace, que j’ai posée en séance à l’ Échevin de l’enseignement.
Aussi, pour Ernage, on a décidé de l’avancement des travaux de l’aménagement d’une classe dans le grenier de l’école.

Share This